Sept hommes pour Tobrouk

La battaglia del deserto

 

 

Frank Wolf

 

Année : 1968

Origine : Italie

Titre original : La battaglia del deserto

Réalisation : Mino Loy

Scénario : Ernesto Gastaldi

Images : Federico Zanni

Musique : Bruno Nicolai

Genre : drame du guerre

Durée : 95 min.

 

 

Distribution :

 

 

Robert Hossein (à droite)

 

Résumé

 

Printemps 1942, en Afrique du Nord. Dans leur tentative de ralentir l'avance allemande, les Anglais décident d'ensevelir dans le désert un million de mines. Au cours d'un des innombrables combats qui les opposent à l'ennemi, quatre soldats britanniques chargés de la pose de quelques-unes de ces mines réussissent à se sauver à bord d'une jeep commandée par le capitaine Bradbury. Quelques Allemands, sous les ordres du capitaine Curd Heinz, convoitent le même véhicule. Les deux groupes se retrouvent face à face pour un dernier combat à mort. Les deux chefs, Heinz et Bradbury, décident de faire un pacte : l'eau et les vivres des Allemands seront partagés avec les Anglais qui, en retour, mettent à la disposition de leurs adversaires leur jeep sur laquelle ils partent tous. Mais cette trêve est de courte durée et les commodités de cet accord dicté par la seule loi de la survie ne peut effacer la haine féroce que se vouent les deux groupes. D'autre part, le capitaine Curd a des raisons très personnelles de détester les Anglais. Il aimait une Anglaise. Celle-ci lui avait avoué qu'elle travaillait pour l'Intelligence Service. Curd, fou amoureux, s'était arrangé pour que la femme qu'il aimait fût libérée de ses engagements. Il avait, sans le vouloir, signé son arrêt de mort, car les Anglais ne pouvaient accepter la défection d'un agent qui en savait déjà beaucoup trop. La tension croît. Les hommes se haïssent et se méfient l'un de l'autre. L'eau commence à manquer et l'inévitable se produit. La réserve d'essence a été totalement engloutie et il reste 80 km pour rejoindre un point de ravataillement.