Cinéma Paradiso

Nuovo cinema Paradiso

 

 

Salvatore Cascio et Philippe Noiret

 

Année : 1988

Origine : Italo-français

Titre original : Nuovo cinema Paradiso

Réalisation : Giuseppe Tornatore

Scénario : Giuseppe Tornatore

Prix spécial du Jury à Cannes en 1989

Oscar du meilleur film étranger

Images : Blasco Giurato

Musique : Ennio Morricone

Genre : comédie dramatique

Durée : 120 min.

 

Philippe Noiret

 

Distribution :

 

 

Philippe Noiret et Marco Leonardi

 

Résumé

 

1980, à Rome. Une nuit, un coup de téléphone de sa mère apprend à Salvatore Di Vitta, cinéaste d'une quarantaine d'années, qu'Alfredo est mort. Salvatore se souvient alors de son enfance, dans le village de Giancaldo en Sicile. On l'appelait alors Toto et lorsqu'il ne servait pas la messe pour le curé, au grand dam de sa mère qui l'élevait seule, il se précipitait au cinéma "Paradiso", salle paroissiale dont l'imposante façade trône sur la place du village. C'était la grande époque du cinéma populaire, fréquenté par des personnages hauts en couleur. Ce qui intéressait Toto, c'était Alfredo, le projectionniste bourru qui accepta peut à peu de lui enseigner le métier.